Crise ou opportunité ?

Publié dans: 
L’économie tunisienne est-elle touchée par la crise économique ? On laissera les journalistes spécialisés et les économistes répondre à cette question. En revanche on parlera de son impact sur le marché du nearshoring informatique.
Personnellement je pense que c’est plutôt une opportunité pour accélérer le développement du marché de l’ITO. Il est évident que plusieurs donneurs d’ordre (Editeurs de logiciels, SSII, etc.) européens, et en particulier français, sont encore réticents par rapport à l’outsourcing dans les pays « low cost » qui leur sont proches. Et dans la conjoncture actuelle, ils sont très prudents dans leurs plans d’investissement, par conséquent les objectifs de recrutement sont aussi revus à la baisse. Surtout chez les éditeurs de logiciels qui « comptent geler leurs embauches tant qu’il y aura une incertitude sur l’évolution du marché » selon la Syntec. Donc l’outsourcing doit être considéré sérieusement comme une des solutions pour maitriser le risque engendré par la crise actuelle. Il permettra de minimiser les couts de production et réaliser les projets avec des engagements limités à leurs durées.
Mais faut-il que la stabilité du pays choisi ne soit pas affectée par la crise. Ce qui est le cas de Tunisie selon M. Dominique Strauss-Kahn, Directeur général du FMI qui a déclaré : « la crise financière mondiale n’a pas eu d’impact financier direct sur la Tunisie ». Et le « Sunday Times » a cité la Tunisie et le Maroc parmi les 6 destinations non risquées pour les investisseurs.
On a fait des constats qui peuvent être considérés comme des indicateurs rassurants. Nos confrères, des SSII tunisiennes, n’ont pas noté une régression de commandes qui remettrait en cause leur santé financière. Ce qui est confirmé aussi chez IP-Tech. Et mieux encore, la création d’entreprises dans notre secteur n’a pas cessé et plusieurs SSII ont vu le jour pendant cette période de crise avec des plans d’affaires assez ambitieux.
Ceci dit, personne ne sait combien de temps cette morosité durera. Mais IP-Tech maintient ses objectifs commerciaux pour 2009 ainsi que le rythme de croissance prévu à la création de l’entreprise à la fin de l’année 2007.
Pour finir je cite Frédéric BEDIN, président de Croissance Plus et directeur général du Public Système : « Les entreprises qui se créent dans les temps de crise sont souvent les plus performantes… La crise sera plus cruelle pour les chefs d’entreprise qui n’ont pas l’ambition de grandir et la culture de la croissance ». A méditer…

 

MAJ 22/12/2008 : Sur le même sujet, consultez l’interview de Nicolas GOLDSTEIN sur www.offshore-developpement.com
 
MAJ 25/12/2008 : Une autre confirmation de Linda Cohen, analyste chez Gartner : “Whenever there’s a downturn people outsource more, not less… Organizations want to take costs out wherever they can. CFOs are pounding on their CIOs to just outsource it, just offshore it.”
 
MAJ 14/01/2009 : Jean Mounet, président du Syntec Informatique, a confirmé que la croissance du marché des SSII en France sera faible mais positive pendant le premier semestre 2009.
 
MAJ 15/01/2009 : Selon le cabinet d’analyse Gartner, les budgets informatiques des entreprises ne vont pas s’écrouler. En 2009, ils pourraient connaître jusqu’à 1 % de croissance en France, légèrement plus que la moyenne européenne (+0,48 %).
 
MAJ 16/01/2009 : Pour le patron de l’Afdel, les éditeurs français résisteront mieux que d’autres secteurs à la crise, mais n’y échapperont pas.